OBCE - BCWK

 

Bienvenue
Bienvenidos
Welkom
Notre association.
Programmes.
Cheminement de l'œuvre.
Colombie.
Nouvelles.
Parrainages.
Photos.
Liens.

PARRAINAGE - MODE D’EMPLOI
Entretien avec Nadine de Neve et Anne de Lichtervelde

 

En quoi consiste un parrainage à l'OBCE?
En parrainant un enfant, on s’engage à contribuer à sa prise en charge matérielle et ce, si possible, le temps qu’il faudra pour qu’il termine sa formation. Nous en aidons ainsi plus d'un millier par an, qui sont recueillis dans des organismes spécialisés dont nous avons pu vérifier le dévouement, la compétence et l'efficacité.

Vous demandez donc surtout une aide financière?
Oui. Nous demandons au parrain une contribution aux frais de l’enfant, que ce soit pour sa nutrition et ses soins s’il est dans un de nos jardins d'enfants ; son logement, son habillement et du matériel didactique s’il est en foyer d'hébergement pour enfants des rues; ou encore le monitorat et les frais d'atelier s’il est dans un établissement de formation profes sionnelle. L’OBCE se porte garante du bon usage de ces dons. En effet, chaque année, l’un de nous voyage en Colombie pour y veiller.

Y a-t-il une dimension affective dans le parrainage ?
Oui, parrainer, c'est aussi pour celui qui le désire, prendre un enfant en charge affectivement, communiquer avec lui de temps en temps. Pour des petits ou des jeunes abandonnés par leur famille et qui en manifestent le désir à leur institution, ce soutien moral supplémentaire est primordial. Le parrain ou la marraine reçoit une fiche signalétique de l’enfant et, dans le cas d’un filleul en formation, il (elle) reçoit des rapports réguliers de la progression de celui-ci.

Un tel parrainage "personnalisé" ne représente-t-il pas un engagement trop lourd ?
Oh mais, quelques mots et quelques photos suffisent ! Les portraits des parrains s'affichent dans les dortoirs! Et ne croyez pas que la langue soit un obstacle, le bureau de l’OBCE peut se charger des traductions. Nous pourrions citer de nombreux parrains qui continuent d’ailleurs à correspondre avec leur filleul, alors que celui-ci a depuis longtemps quitté l'établissement où il était…

En est-il de même pour les adolescentes de "Becamos" ?
En ce qui concerne les bourses d’études pour jeunes filles „Becamos“, l’engagement financier et, si possible, affectif doit être pris pour 3 ans de façon à assurer l’intégralité de la formation entreprise. Ici le contact personnel régulier est souhaitable, car ces jeunes filles ont besoin de se sentir à la fois soutenues et encouragées dans leur progression, mais aussi "engagées" vis-à-vis de leur parrain ou marraine.